Image for post
Image for post

J’ai le souvenir d’un tête-à-tête d’une vingtaine de minutes avec Valéry Giscard d’Estaing. Je ne me souviens plus très bien de quoi nous avons parlé car Giscard m’avait interdit d’enregistrer la conversation ou de prendre des notes.

C’était à Chamalières (Puy-de-Dôme), près de Clermont-Ferrand en mars 1982. J’étais journaliste à Europe 1 et la rédaction en chef avait décidé d’envoyer un reporter couvrir l’élection cantonale à cet endroit précis car, parmi les candidats, figurait un certain Valéry Giscard d’Estaing qui avait été battu l’année précédente dans l’élection présidentielle par François Mitterrand.

La victoire du candidat de gauche en mai 1981 avait été un cataclysme à Europe 1, radio ultra-giscardienne. Le matin du 11 mai, après la défaite de Giscard, l’état-major de la station, mouillé jusqu’au cou dans le camp VGE, s’apprêtait à faire ses valises tandis que les journalistes de gauche commençaient à prendre le pouvoir. …


Image for post
Image for post

Le journalisme français doit faire le ménage dans ses pratiques. Rien de pertinent sur ce sujet ne viendra du législateur ou du gouvernement. C’est toute une profession qui doit fixer ses nouvelles règles de fonctionnement et chasser les usurpateurs et les amateurs encombrants.

Le pitoyable feuilleton de l’article 24 de la fameuse loi « sécurité générale » est l’illustration de ce malaise entretenu par les médias eux-mêmes. Cette proposition de loi (émanant de la majorité parlementaire et non du gouvernement) est une réponse inadaptée à un problème que les journalistes refusent d’affronter.

Je veux parler de la prolifération des filmeurs qui se déploient en meute dans les manifestations. On a eu la faiblesse d’accorder à trop de ces jeunes gens le statut de journaliste alors qu’ils sont pour la plupart obsédés par une seule idée : filmer les flics en espérant un dérapage ou une bavure. Depuis quand le journalisme consiste-t-il à traquer les forces de l’ordre en espérant une faute de leur part ? Ce n’est pas du journalisme, c’est de la vidéo-surveillance, à sens unique. …


Image for post
Image for post
Chez Jenny, le 16 août 2020

Nous n’irons plus manger la meilleure choucroute de Paris à la brasserie alsacienne proche de la place de la République. Nous n’irons plus « Chez Jenny », 39 boulevard du Temple, dans le 3ème arrondissement.


« America is the only country that went from barbarism to decadence without civilisation in between. » « L’Amérique est le seul pays qui soit passé de la barbarie à la décadence sans passer par la civilisation. » (Oscar Wilde)

L’aphorisme de l’écrivain irlandais est brutal et injuste. Les Etats-Unis ont indéniablement inventé un mode de vie qui a été envié partout dans le monde, surtout à partir de la moitié du XXème siècle. Mais les événements actuels nous rappellent que ce pays que j’aime et qui a été au centre de ma vie est encore dans les convulsions de l’adolescence. C’est un pays neuf, avec un passé de moins de trois siècles.


AZF et TGV. Deux acronymes de trois lettres chacun résument mes deux rencontres marquantes avec Guy Bedos. J’y songe alors que l’artiste tire sa révérence.

Image for post
Image for post

AZF, d’abord. J’étais à Toulouse en septembre 2002 pour animer une émission spéciale de RTL sur la place du Capitole, un an après l’explosion dans l’usine chimique AZF située dans la ville (31 morts, 2500 blessés, des dégâts considérables). C’était un samedi. RTL avait installé un car-podium sur la place emblématique du Capitole où une cérémonie officielle était organisée, avec discours et hommage musical de l’orchestre régional.

Pour la cérémonie, le public était choisi. Pas question de laisser pénétrer les nombreux Toulousains furieux d’avoir été abandonnés après l’explosion dans leurs maisons éventrées près de l’usine. La place du Capitole était sévèrement gardée dans tous ses accès par de solides cordons de CRS. A 12h45, la cérémonie s’achève. Je me prépare à commencer l’émission de RTL qui débute à 13h. Les invités arrivent et s’installent sur le podium autour des micros. Le maire de Toulouse, Philippe Douste-Blazy est là ainsi que le préfet de Région, le rédacteur en chef du journal La Dépêche du Midi et d’autres personnalités dont un certain monsieur Chauzy de la Chambre de Commerce. Avant que l’émission ne commence, je me dis que ce monsieur Chauzy ressemble énormément à Guy Bedos. …


« Nous recevons une sorte d’ultimatum de la nature ». BFMTV a fait sortir Nicolas Hulot dans le jardin de sa maison de Saint-Lunaire (Ille-et-Vilaine) pour qu’il profère cette ânerie, précédée du verbiage vaseux anti-capitaliste dont le petit Savonarole écolo a le secret. Tout la philosophie de l’écologie repose sur le mythe d’une nature douce et aimable. Face à tant de bonté et de pureté, le genre humain serait l’affreux pollueur qui détruit un monde parfait. Rien n’est plus faux. Et ce coronavirus vient brutalement nous en apporter la démonstration.

Image for post
Image for post

Ce virus est une publicité très négative pour la nature, réputée si douce et si bonne. On chercherait en vain une cause humaine à cet énorme défi sanitaire. Le Coronavirus est 100% bio et naturel. Il vient d’un animal sauvage. Ce n’est pas un produit chimique. Il va nous faire regretter les pesticides, les OGM et les centrales nucléaires ! …


Image for post
Image for post

Qui est cloué au pilori de la bonne conscience contemporaine ? Ne cherchez pas. Contemplez le pelé, le galeux, celui d’où vient tout le mal : le vieux mâle hétérosexuel blanc.

Une filiale américaine de l’éditeur Hachette renonce à publier les mémoires de Woody Allen. Le contrat était signé. Le livre devait paraître aux Etats-Unis début avril. Certains salariés américains de la filiale ont quitté les bureaux d’Hachette à New York pour se rassembler sur Rockefeller Plaza. Ils étaient quelques dizaines, principalement des jeunes femmes. …


Roman Polanski est nommé 12 fois aux Césars du cinéma français pour son film « J’accuse ». Aussitôt, le choeur outragé des féministes ressurgit, mené par la secrétaire d’Etat chargée de l’égalité entre les femmes et les hommes, Marlène Schiappa. Face à cette indignation hautement prévisible, on remarque à peine une voix qui soutient Polanski, celle de la seule victime avérée du cinéaste.

Image for post
Image for post
profil Twitter de Samantha Geimer

Dans l’affaire Polanski, beaucoup d’avis sont donnés sans aucune connaissance du dossier jugé. Il n’y a qu’un dossier. Le reste, c’est une série d’accusations formulées par une douzaine de femmes qui n’ont jamais porté plainte. …


Image for post
Image for post

« Le Consentement » (Grasset), le livre écrit par Vanessa Springora, est un récit glaçant sur l’emprise d’un écrivain pédophile sur une très jeune adolescente. Vanessa Springora raconte avec minutie (et talent) sa jeunesse dévorée par le monstrueux Gabriel Matzneff.

Au fil des pages, je me suis posé une question : ce «consentement» destructeur que la très jeune fille a accordé au vieux pervers criminel n’a-t-il pas été toléré et même encouragé par les parents de Vanessa ?

Les parents sont séparés. Le père est absent et fantasque mais il apprend très vite que sa fille de 14 ans a une relation sexuelle suivie avec un quinquagénaire célèbre. …


Pour en finir (ou tenter d’en finir car c’est un rocher digne de Sisyphe) avec les polémiques oiseuses du néo-maccarthysme bien-pensant qui veut censurer les œuvres artistiques, je reproduis ici deux textes.

Le premier a été publié dans Charlie-Hebdo le 22 novembre 2019. Il a été écrit par Philippe Lançon, rescapé de la tuerie islamiste au siège de l’hebdomadaire et auteur d’un livre majeur de notre époque : «Le Lambeau» (Gallimard — 2018).

Le second texte a été publié par Le Monde dans son édition datée du 30 novembre-1er décembre 2019. …

About

Jérôme Godefroy

Ancien speaker à la TSF. Né sous Vincent Auriol.

Get the Medium app

A button that says 'Download on the App Store', and if clicked it will lead you to the iOS App store
A button that says 'Get it on, Google Play', and if clicked it will lead you to the Google Play store